Généraliser l’affirmation

Accueil / Les actualités de l’académie / Généraliser l’affirmation

L’appauvrissement de la pensée

Vous avez déjà sûrement vu passer le texte attribué à Christophe Clavé sur l’appauvrissement du langage (réf ici :https://temoignagefiscal.com/baisse-du-qi-appauvrissement-du-langage-et-ruine-de-la-pensee-par-christophe-clave/).

Bien que discutable sur de nombreux plans, par exemple la corrélation déclarée entre décroissance du QI et évolution du langage ou encore la composante alarmiste du texte, il est bon support pour l’Hypnotiseur, dans sa science de l’influence, à la réflexion sur les implications du langages dans l’élaboration de la pensée et ainsi dans l’éventail des choix, savoir et interactions disponibles avec monde. Si on peut objecter que de tout temps l’homme a posé des noms sur ses ressentis, et que le langage est né conséquemment au besoin d’expression, il en reste tout aussi vrai  que son élaboration s’est construite au fil des siècles. Bâti tel un patrimoine, certains concepts servant de passerelles aux autres pour attraper les prochains, l’héritage laissé en cette œuvre commune au sans cesse renouvelée, et au combien riche, puissant et complexe pour mettre en mot l’expression de la réalité.

Le langage hypnotique

Tout Hypnotiseur en devenir l’aura compris, les mots en viennent parfois à être insuffisants, et aller chercher la puissance évocatrice du langage pour impliquer les composantes inconsciente ira chercher du coté des Arts du Mot, des Sons, des Rythmes et des Évocations Poétiques pour les faire danser et en dessiner un sens profond au-delà de ce qu’ils sont censés exprimer. L’Art Mot Nie.

L’artiste des mots dessine et enveloppe les sens de ce qu’il exprime comme le peintre les contours de l’essence de son œuvre. Tantôt se libérant de la forme pour libérer l’essence, Tantôt s’appuyant sur elle pour en affirmer un sens.

Flirt et Dense entre sens et forme s’envolent et se déposent pour impliquer toutes les parties de Lettre. Mentales, corporelles, conscientes et inconscientes…

Reformuler pour évoluer

Dans cette recherche et cet esprit, je voulais vous faire part d’un lien qu’une séance hier m’a permis.

Très souvent, l’Hypnotiseur invite l’accompagné à reformuler une phrase par l’affirmative, lui même conscient de la puissance de la congruence verbale alors incarnée, et du changement d’état associé à l’expression dédiée.

Pour lui et pour les autres, il se propose même d’en rééduquer complètement le langage, se permettant ainsi d’accorder verbalisation consciente et de représentation inconsciente.

Dans sa recherche d’unité Conscience Inconscience, Rééduquer la Langue Module Sa Pensée qui ReInitie la façon dont Son Inconscient les lui communique.

Le Champs Conscient est la Zone de Traitement des Pensées Proposées par l’Inconscient.

On peut lui Signifier leur Expression Désirée, Tout Autant qu’Ecouter les Expressions de ce Dernier.

La Conscience est le Cadeau Fait à l’Homme Pour Evoluer, à l’Ecoute de son Sacré.

De retour dans la séance, l’argument invoqué sera que le cerveau fonctionne par affirmation, la négation étant une élaboration mentale dont le sens ne s’en dégage qu’intellectuellement en « post-traitement »  (ne pas penser à … placera systématiquement le mot objet dans le champs mental). Ou   pour orienter vers la solution par la reformulation, favoriser sa représentation et ainsi la réalisation du chemin vers celle-ci.

L’Affirmation ouvre des Portes, des Sentiers Inexplorés, des Etats d’Initiés

L’affirmation élabore un monde nouveau

Au vu de ce que nous avons évoqué désormais, la réflexion sur la pensée offerte par cet Article met en évidence un bénéfice supplémentaire conséquent de l’Affirmation généralisée : le développement du registre langagier et de ses effets associés. En effet, la négation (surtout généralisée) constitue un appauvrissement du langage. Évoquée dans le roman 1984, de George Orwell, elle est utilisée à des fins de contrôle de la pensée de la manière suivante : par la réduction du nombre de mots existants disponibles. Au sein de l’histoire, un personnage responsable de la réduction du nombre de mots rapporte avec fierté que l’utilisation de la négation « permet de réduire le nombre mots par deux » en apposant le préfixe « Non » devant. Ainsi il n’est besoin que de Bon pour qualifier ce qui est Bon et ce qui est Non Bon. Le même développé y est fait avec les superlatifs Plus et DoublePlus ce qui permet de réaliser 6 mots composés d’un seul et par conséquent d’en avoir supprimé 5.

Ouvrez le « chant » des possibles

Si la généralisation de la formulation par l’affirmation permettra à l’Humain En Progression de rééduquer sa façon de ressentir ses pensées, elle rendra aussi l’accession possible au double d’un vocabulaire déjà fourni qui permettra un champ de richesse et d’élaboration mentale encore plus apte à appréhender et interagir avec le monde tant intérieur qu’extérieur.Bonne Exploration à Vous !

Partagez cet article sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *