PETITE HISTOIRE AU SERVICE DE L’HYPNOSE De la Transe-Missive-ité

Accueil / Les actualités de l’académie / PETITE HISTOIRE AU SERVICE DE L’HYPNOSE De la Transe-Missive-ité
Florent Ropion Hypnose Académie Epione

Celui qui l’exprime depuis là où il est a la responsabilité de l’expérience qu’il met au service de la réceptivité du message. Exigence de rendre l’autre accessible au message par l‘expérience qu’il propose et ainsi tel un phare le guidera intangiblement comme en ces mots Justice et Vérité sans savoir l’exprimer complètement.

Ce qui se Transmet

Avez-vous remarqué comme parfois les choses efficaces se transmettent ? Des mots sont contaminants, des mimiques se transmettent ou des expressions ou orthographes alternes, soit parce qu’elles parlent à l’inconscient, soit parce que leur efficacité dans le monde leur permet de

di-fuser comme une traînée de poudre à travers le monde. Celui-là même qui en revendiquerait l’authenticité aura été chercher dans un comportement parfois apparu par ailleurs, car il est plus juste, comme ces papillons à chaque extrémité du globe qui apprennent et déclenchent en même temps un comportement, ou dans quelque sorte de savoir profond, mis à disposition de tous pour qui saurait chercher.

Responsabilité

L’efficacité juste de ce qui a été puisé en rend sa repantion nette, belle et efficace. Quid de la responsabilité de celui qui se l’est entendu dire et transe-met, devra-t-il faire référence à là d’où cela vient, ou aura-t-il saisi inconsciemment cette information et pensera la jaillir de lui-même se retrouvant ainsi l’un de ceux en revendiquant l’authenticité. Lorsque cela arrive, chacun en son fort intérieur doit à l’appris hier (La Prière) rendre compte en son âme du choix de l’utilisation et de l’essai-mage de son message. La Responsabilité dans la Chaîne. Le Lien du Cœur au Cœur du message. Dans la Trans-MISSION l’objet de conserver le trésor tout en acceptant d’en changer l’expression est la responsabilité de l’homme dans la chaîne, qu’il transmette depuis la justesse profonde ou l’ait entendu puis remis en lien avec sa propre justesse, impliquant la conservation du cœur de ce message. Lorsque l’on transmet, un Cabinet, un Art, un Œuvre, une production dans le réel ou un accompagnement, les 2 places se tiennent prises simultanément : le lien Horizontal des affinités communes et de la capacité à transmettre le cœur, mais également le lien vertical, impliquant la reconnaissance du créateur, de l’initiateur, du permetteur de cette transmission et de son accomplissement pour pouvoir le permettre.

Une fois le trésor transmis, le renouveau et la continuité sont de mise, le receveur ayant à maintenir la responsabilité du véhicule par lequel il tient son savoir. Ayant puisé pour reconnaître ou reçu d’un pair, tous ont reçu pour transmettre. Trans-Maître. En Arts martiaux, les 3 Maîtres sont priés : nos Comparses, notre Lignée, et tous les Maîtres des autres disciplines sur le même chemin partagé. Dans les sociétés traditionnelles la prière aux ancêtres est la reconnaissance de ce chemin de verticalité. Et si chacun est l’expression de sa propre singularité, sa réalisation vient aussi de ce par quoi les autres l’ont hissé, nourri, transmis, on fonde l’inconscient collectif. Singularité et Continuité, comme la définition de l’être chez les Grecs au  Kairos.

La re-co-naissance d’une Verticalité, pour un formateur sera comme il a été dit, tandis que pour un accompagné, ce sera au sein du lien à son praticien malgré sa position basse.

Devenir le Relai

S’approprier n’est pas dissocier et lorsque le choix est de séparer, toute la question en est de quelle profondeur. Attacher et Séparer aux bons endroits, la qualité de la transmission des belles choses dans le monde étant alors le devoir de chacun et la conservation de la substance un bien collectif qui nécessitera horizontalité et renouveau pour sans cesse se réalimenter, vivre et trouver l’expression la plus propice à l’expansion du trésor dans ce monde.

Approprier et Transmettre, à quel niveau, quel besoin,  attribuer en un lien juste ce à quoi cela nous est dû. On parle souvent de l’exercice de la gratitude, peut-être est-ce la meilleure façon de respecter dans l’individualité, séparés mais attachés. Ce que tu m’as donné est pleinement mien, et je sais d’où je le tiens alors merci, et je le retransmets de même dans la vie.

« Prier  – Servir  – Remercier »

Partagez cet article sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *