La phobie est une peur irréfléchie, irraisonnée et non-rationnelle, face à une situation, un objet ou à l’accomplissement d’une action. En réalité, ces événements ne présentent aucun caractère dangereux.

Même si la personne est consciente de l’absurdité de sa réaction, elle est incapable de se raisonner. C’est plus fort qu’elle !! C’est un fonctionnement de réaction de la pensée. La personne qui souffre d’une phobie anticipe une situation, qui pourrait éventuellement arriver. Par exemple: « si je rencontre un chien, il va forcement me mordre ».

L’inconscient, pour une raison connue ou inconnue, met en place une réaction de défense face à une situation donnée de manière instinctive et disproportionnée.

Cette anticipation, provoque de la peur, des angoisses et peut aller jusqu’à une terreur incontrôlable. L’anxiété est au centre de la phobie, qui peut devenir extrêmement handicapante.

Trois grandes classes de phobies

La phobie simple

C’est la phobie la plus courante, et qui peut être nommée par la personne. On peut avoir la phobie des araignées, des chiens, des insectes, de l’avion, de la voiture, etc… En fait, on peut être phobique à tout et n’importe quoi.

L’agoraphobie

C’est la peur des espaces vides, mais aussi de la foule.

La personne souffrant d’agoraphobie, ne supporte pas de se retrouver dans de grands espaces vides, comme par exemple le sommet d’une montagne. Elle est prise d’angoisse, a la sensation d’étouffer, de ne plus pouvoir respirer et l’impression qu’elle va mourir.

Elle a peur de la foule, pense qu’elle va être agressée et à toujours la sensation d’être en danger, menacée. Elle est proche de la paranoïa.

Plus cette phobie s’intensifie, plus la personne perd le contact avec les autres et se retrouve isolée.

La phobie sociale

Cette phobie réunie des peurs, des angoisses, qui se traduisent face à des univers sociaux bien précis. On les retrouve particulièrement, dans l’univers du travail ou celui de l’école. Ces personnes ne peuvent plus sortir, et présentent des crises de panique, de terreur qui peuvent aller jusqu’à des convulsions.

L’hypnose, une aide efficace

L’hypnose se montre particulièrement efficace dans l’accompagnement des phobies.

La phobie, est une angoisse profonde qui est déplacée sur un objet. Avec l’hypnose, la personne ayant des troubles anxieux va pouvoir changer son point de vue, face à cette peur totalement irrationnelle.

Pour cela, le praticien en hypnose va l’accompagner, pour lui permettre de se « dissocier » afin d’affronter cette angoisse, sans en ressentir les effets négatifs. La personne sera alors « spectatrice », et pourra avoir une perception complètement différente. Pour finir, elle reprendra le pouvoir et modifiera ses émotions.

Il faudra prévoir de 1 à 5 séances, en fonction du type de phobie, pour retrouver votre sourire et votre joie de vivre, quelque soit la situation rencontrée.

Partagez cet article sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *