Hypnose Elmanienne

Accueil / Les actualités de l’académie / Hypnose Elmanienne

Dave Elman

Dave Elman découvre l’hypnose à l’âge de 8 ans.Son père était alors atteint d’un cancer et un ami hypnotiseur est venu lui apporter son aide, afin de le soulager de toutes les douleurs que celui-ci provoquait. En voyant les résultats obtenus, Elman comprend l’énorme potentiel de l’hypnose et va y consacrer sa vie.

Il devint plus tard, tout en continuant à faire de l’hypnose, un homme de scène et de radio, ce qui influença sa manière d’utiliser l’hypnose. Sa technique est beaucoup plus directe que celle de Milton Erickson. Pour lui, le plus important, était de mettre son client dans une profondeur de transe, permettant une réceptivité accrue.

Dave Elman, n’a jamais été médecin et pourtant, à leur demande, il formait des médecins et des dentistes, à l’hypnose afin qu’ils puissent trouver des réponses rapides aux problèmes quotidiens dans leur cabinet. Il leur enseignait des techniques permettant de mettre leur patient dans un état anesthésique en 3 minutes.

Pour Elman, l’hypnose permet de contourner le « facteur critique »,(filtre analysant les idées et les suggestions que l’on reçoit, qui se développe à partir de l’âge de 6 ans), pour mettre en lien conscient et subconscient. C’est-à-dire, qu’il ne va pas contourner le conscient, mais la barrière qui « sépare » et surtout protège le subconscient des différentes influences extérieures.

La méthode Elmanienne

Pour contourner ce barrage, il va utiliser différents processus:

  • l’imagination
  • les inductions rapides
  • les focus internes comme les souvenirs, émotions, …
  • Les interruptions de Pattern.

Dans cette méthode, nous retrouvons 2 aspects fondamentaux:

1- Le client, doit accepter les suggestions comme étant justes et bonnes pour lui et donc, qu’elle vont fonctionner. Le travail est fait à 50 % par le thérapeute et 50 % par le client.

2- Le thérapeute fait prendre conscience au client de son état de transe. Il doit savoir que ça marche et qu’il peut avoir confiance.

En hypnose Elmanienne, le client est induit le plus rapidement possible, soit au maximum en 4 minutes. Cela ne veut pas dire qu’il s’agit d’une transe légère, bien au contraire. Dans cette méthode, l’état hypnotique est très poussé, allant jusqu’à l’état somnambulique.

L’induction, en hypnose Elmanienne, est très ritualisée et diffère de celle de Milton Erickson, pour qui chaque patient était différent et nécessitait une induction adaptée.

Cette induction est basée sur le  » to pretend » soit « faire comme si ». Elle est courte et nécessite la collaboration totale du client. Elle est suivie ensuite d’un approfondissement de transe, puisque le « facteur critique » ne devient perméable qu’en transe profonde, dite somnambulique. C’est à ce moment que les suggestions seront proposées au client.

L’induction Elmanienne

C’est un ensemble de techniques d’hypnose misent bout à bout, afin de s’adapter à touts types de personnalités, quels que soient leurs univers : analytique ou pas, visuel, kinesthésique, auditif…

Il y a différentes étapes:

-Le prétalk

-La catalepsie oculaire ( faites comme si…)

-La détente du corps

-Le fractionnement

-Le test du bras (vérification de la détente du corps)

-Approfondissement 1

-Approfondissement 2

L’approche et la méthode entre D. Elman et M. Erickson est différente, mais il existe des points communs entre eux.

Ils font tous les 2… de l’hypnose

Partagez cet article sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *