Praticien en hypnose, le plus beau métier du monde ?

Accueil / Les actualités de l’académie / Praticien en hypnose, le plus beau métier du monde ?

Etre praticien en hypnose … C’est fabuleux, fascinant, absorbant.

Les phénomènes hypnotiques, l’état de conscience différent, toute cette mécanique interne avec la laquelle les problèmes se forment et les solutions se mettent en place…

Mettre un doigt dans cette magie ?

C’est être happé instantanément… et se laisser emporter avec plaisir.

Passée l’appréhension des premiers accompagnements « comme un grand », on découvre aussi la joie de faire renaître des sourires sur tous ces visages des personnes qui nous font confiance.

Le plaisir de mettre en place de nouvelles approches, de nouvelles techniques et de voir que « ça marche ».

Créer cette alliance avec le partenaire, voir toutes ces ressources retrouvées se développer en lui.

Avancer, prendre confiance.

Ô Combien Merveilleux, n’est-ce pas ?

Et si on parlait maintenant de tout ce qu’il y a d’autre aussi dans…

La vraie vie d’un praticien en hypnose.

Parce que la vie d’un praticien est tout autant emplie d’échecs, de doutes, de peurs, de passages à vide, de syndrome de l’imposteur.

C’est normal (tout est normal).

Et ça passe d’autant mieux quand on sait que cela existe, que d’autres le vivent aussi… Et qu’il y a des techniques pour faire passer ça très vite, tout en le rendant moins impactant pour la suite.

Une technique puissante que Joffrey partage dans ses formations est celle de l’habit de thérapeute.

Qui permet, entre autres, de laisser au cabinet ce qu’il se passe au cabinet.

Vous pouvez également faire cela en mettant en place un ancrage.

Par exemple un ancrage sur l’interrupteur de votre cabinet, ou sur la porte, ou encore sur le mot « au revoir » prononcer pour chaque client.

Vous pouvez mettre en place un « rituel » comme d’ouvrir les fenêtres, passer un coup d’aspi, etc.

Cela vous permet de ne pas prendre avec vous tout ce qui appartient au client : ses problèmes, ses émotions, ses peurs, son chemin de vie, ses souffrances.

Parce que nous y sommes confrontés au quotidien, il est important de savoir mettre de la distance.

Une distance qui sera bénéfique pour vous et pour la personne qui vient vous voir.

Rappelez-vous :

Vous n’êtes pas là pour être son ami ou son confident.
Vous n’êtes pas là non plus pour être sympa et compatissant.
Vous êtes un professionnel de l’accompagnement.

Et, à ce titre, votre rôle est de mettre en place tout ce que vous pouvez pour aider votre client à atteindre son objectif.

Pour finir cet article, une dernière technique pour prendre de la distance et être encore plus efficace que j’apprécie particulièrement.

L’écoute multiple.

Il s’agit d’imaginer, pendant la séance que vous pouvez vous dédoubler, autant de fois que vous le souhaitez.

Comme si vous étiez plusieurs praticiens à écouter et accompagner votre partenaire.

Chacun entendant à sa manière, élaborant une stratégie différente.

Puis, au moment de reprendre le lead, d’accompagner votre client, rassemblez tout ce beau monde et voyez toutes les pistes qui vous viennent en tête (c’est bluffant).

Partagez cet article sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *