Et si l’on jouait à imaginer ?

Accueil / Les actualités de l’académie / Et si l’on jouait à imaginer ?

Le passe-temps préféré des enfants… Ne passe-t-on pas notre tendre enfance à jouer à ce jeu « faire semblant », en voilà un super pouvoir !

« Le super pouvoir de l’imagination »

Qui n’a jamais vu son enfant jouer aux pompiers, parler à ses jouets ou utiliser un bâton en guise d’épée pour vaincre un dragon cracheur de feu !

Les spécialistes appellent cela le « jeu symbolique », c’est quand l’enfant se sert de ce qu’il voit, entend, expérimente, pour construire sa réalité, ce qui les aide à comprendre le monde qui les entoure. Leur façon à eux d’expérimenter et d’apprendre à se connaître.

Vous voyez où je veux en venir ? 

L’hypnose et les enfants, et oui ça marche !

Tellement bien, car finalement c’est le langage qu’ils utilisent au quotidien.

L’avantage côté thérapeute c’est que l’enfant aborde l’hypnose sans préjugés et sans peurs, c’est naturel, ludique et (ré)créatif. Tout ce qu’aime un enfant.

Mais cela peut être déstabilisant pour le thérapeute lorsqu’il est habitué à recevoir des adultes plus terre à terre.

Et pourtant, avec une telle imagination débordante, comment s’y prendre avec ce que nous amène l’enfant en séance ?

« Il y a peu, j’ai reçu Théo de 7 ans passionné par les dinosaures, incollable sur les noms, leurs classifications, leurs forces et leurs faiblesses…

La raison de sa venue était sa colère et son agressivité, il disait qu’à cause de ça il ne se faisait pas d’ami et se fâchait tout le temps avec ses parents et son petit frère.

Je lui ai donc proposé naturellement d’aller à la rencontre de ses créatures préférées, mais pour aller sur la planète qui les accueille, il fallait qu’il choisisse un moyen de transport rapide ! Ce fut pour lui une évidence de prendre un vaisseau spatial pour voyager à travers le temps. Et plus il prenait de la hauteur et plus il se libérait de ses soucis, et de ce qui le pèse pour s’en débarrasser une fois pour toute une fois arrivé à destination.

Puis enfin, il arrive et va à la rencontre du dinosaure responsable de cette colère, le T-Rex, qui était la cause de ses colères. Le T-Rex ne se faisait pas assez respecter par ses congénères.  S’en suit une négociation entre Théo et le T-Rex pour apaiser sa colère. Le T-Rex, réunit les autres dinosaures pour mettre les choses au clair et calmer la situation, tous arrivent à s’entendre » pour le bien-être de Théo.

Pour nous les adultes, laisser libre cours à l’imagination des enfants nous permet de nous reconnecter à cette période insouciante. Cela nous fait sortir de notre quotidien, parfois, un peu trop sérieux et nous laisse des paillettes dans les yeux.

Audrey Berger
Spécialisée dans l’accompagnement des enfants et adolescents.
www.hypnoseloiret.fr

Partagez cet article sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *