La malédiction des suggestions en hypnose

Accueil / Les actualités de l’académie / La malédiction des suggestions en hypnose

Je sors d’une semaine de formation Technicien en Hypnose de folie.

Quelle chance nous avons de vous rencontrer et de vous accompagner !

Les formations en hypnose, des moments précieux

Les formations ont ça de précieux, en tant que formateur : elles nous poussent à revenir à l’essentiel, à la base, aux principes qui font que « ça marche ». Elles nous obligent à revenir sur notre façon de travailler, notre façon de faire, nous poussant à décortiquer et à analyser tous ces petits détails qui donnent de la magie lorsqu’on les lie entre eux.

Petit à petit, chacun se rend compte que le plus important n’est pas vraiment dans ce que tu dis, mais plutôt « comment » tu le dis, « quand » tu le dis… et aussi « où » tu le dis.

Mais pas que.

L’impact dépendra aussi de comment TU es, comment TU te sens, comment TU le ressens, d’à quel point TU crois en toi, TU crois en ton client et en sa capacité à changer.

Si tu n’as pas tout ça ? Ta suggestion directe, indirecte, ericksonienne, elmanienne, rastafarienne, kafkaïenne ou Mickey-moussienne laissera ton client totalement indifférent.

Forcément, on te dit tout ça avant même que tu ne commences ta première suggestion ? Il y a de quoi paniquer et penser que c’est difficile. C’est pour cette raison que l’on part d’un point central, puis petit à petit on ajoute des petites touches que tu ajoutes à ta pratique. Puis l’expérience des exercices en formation, le fait de se planter, de rire, de vivre transe sur transe accélère l’apprentissage inconscient jusqu’à ce que tu aies pleinement assimilé les principes… que tout monte au cerveau… et que tu t’exclames :

« Mais, on le fait déjà naturellement tout ça !?! »

Oui, on n’arrête pas de vous le dire que vous savez déjà faire, mais vous ne voulez pas nous croire.

La manipulation en hypnose

Généralement ? C’est à ce moment-là qu’on ajoute la touche de manipulation. Maintenant que tu sais comment ça marche, il te faut apprendre à l’utiliser pour arriver à tes fins avec ton client.

Et là c’est le drame ! Mon dieu mais c’est pas possible, on manipule ! Et la bienveillance bordel ! Un petit café et un cookie pour faire passer ce moment diabolique pour laisser mijoter ce qui se prépare d’encore pire…

Parce qu’après t’avoir expliqué l’art d’être artistiquement vague (ou de parler pour ne rien dire en faisant en sorte que l’autre pense que tu sais précisément ce qu’il est en train de vivre) et l’art de rendre chirurgicalement précis chaque mot de ton client…

Après t’avoir expliqué que pour tromper le cerveau il te suffit d’utiliser des mots de liaison qui lui font croire que tout est logique PARCE QUE il est programmé ainsi ET il suffit de le dire POUR QUE tout cela fasse sens MAIS finalement tu pourrais dire tout et son contraire TANT QUE le cerveau acquiesce ET que tu calibres ALORS ça passe tout seul.

La malédiction des suggestions hypnotiques

Et le deuxième effet kiss-cool arrive ici précisément : la malédiction des suggestions.

Ce moment où tu te rends compte qu’absolument tout est suggestion et que tu te poses des questions sur chaque mot qu’on te dit, sur chaque élément de décor, sur comment on est placé dans la salle, sur le simple fait de savoir si tu veux un café …

Ne t’inquiète pas, cet état ne dure qu’une cinquantaine d’années en moyenne.

J’adore les formations. Vivement le Prat.

Partagez cet article sur :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.