La « Technique des mains » d’Ernest Rossi

Accueil / Les actualités de l’académie / La « Technique des mains » d’Ernest Rossi

La biographie d’Ernest Lawrence Rossi

Ernest Lawrence Rossi, né le 26 mars 1933 est un psychothérapeute américain. Après avoir décroché un doctorat en psychologie, il commence à pratiqué en 1962 avec Jung pour principale influence.
Il est passionné par les rêves et écrit un premier livre en 1972, Dreams and Growths of Personality.

Cet intérêt pour les rêves, restera une constante dans les séances d’hypnose qu’il vivra par la suite, et utilise ses propres rêves pour guider son évolution.
En 1974, il décide d’aller voir Milton Erickson, psychiatre et hypnothérapeute américain, en se faisant passer pour un malade. Son but est d’étudier en secret ses méthodes. Après chaque séance, il note scrupuleusement tout ce qu’il a pu observer…

Cependant, Erickson découvre rapidement son petit manège et lui propose plus simplement une collaboration et une formation à l’hypnose. La confiance s’installe rapidement entre les deux hommes et ils publient ensemble trois ouvrages.

Les années Erickson

Cette complicité, pendant les sept dernières années d’Erickson, fait de Rossi son fils spirituel, mais celui-ci était un chercheur indépendant qui avait déjà une conception très personnelle sur de nombreux thèmes de biologie cérébrale et plus particulièrement sur les rythmes cérébraux.

C’est ainsi qu’il devient le plus original et le plus créatif de tous les « Ericksoniens ».

Rossi consacra sa vie, ses études, ses travaux à rapprocher hypnose et psychothérapie, des connaissances scientifiques d’aujourd’hui. Il publiera plusieurs ouvrages, dont un recueil comprenant la totalité des articles rédigé par Milton Erickson: « Collected Papers » .

En 1977, il apporte la preuve que la thérapie par l’hypnose, a un effet sur les mécanismes du cerveau. En 2020, il publie « psychobiologie de la guérison » ou il traite du lien entre corps et esprit.
Les techniques qu’il présente sont simples et il est en accord avec Erickson, qui faisait ressortir les limites de la suggestion directe sur les clients.  » C’est le client lui-même, qui doit accomplir son changement de comportement ».
Il fonde également la théorie sur « l’hypnose génomique ». Le praticien affirme que les gènes, peuvent modifier le comportement, et vice-versa.
Il crée également la méthode Rossi qui est utilisé en hypnose, mais également en auto-hypnose.

La technique des mains

Créée comme outil d’hypnothérapie, cette technique a été adaptée, pour pouvoir être utilisé par tous les professionnels de l’accompagnement.
Ses avantages sont nombreux :

  • Induction rapide et très permissive
  • Pas d’influence du praticien dans ce processus
  • Mise en place de techniques corporelles qui permettent des résultats visibles et ressentis par le client.

Cette technique semble un peu magique.

Durant cette technique, le praticien ne parle pratiquement pas et ne connaît pas la problématique de son client. Malgré cela, en quelques instants, le client entame un travail intense et va trouver par lui-même, les ressources et les outils nécessaires à son changement. Il est dans une situation de confiance, en sécurité et va être fier de savoir qu’il a été le seul acteur de cette évolution.

Cette méthode fait rêver par sa simplicité, mais il est important que le praticien maîtrise les techniques de base de l’hypnose. En effet, la clé de la réussite est basée sur l’observation. 

Le praticien doit pouvoir déceler les signes, même minime, de « transe » et pouvoir constater les différents états de son client, en effectuant un calibrage minutieux, afin de garantir un travail confortable pour celui-ci.

Ernest Rossi, explique que ce travail par les mains, va créer l’activation neuronale de beaucoup de zones du cerveau et l’implication du client par son corps.
Ce travail créatif se fait en quatre étapes, qui vont amener la personne à mobiliser toutes ses ressources internes, afin de trouver les meilleures solutions pour elle, et atteindre son objectif. 

Comme le disait Milton Erickson : « 

L’inconscient est un réservoir de ressources.

Les étapes de la méthode de Rossi

Pendant ce processus, le client commencera tout d’abord par s’interroger sur son problème, c’est l’étape 1. 

Après cela, se mettra en place le processus créatif, qui représente l’étape 2.

L’apparition de la solution sera l’étape 3 et l’étape 4 sera la vérification de la réussite de cette solution dans le monde réel.

Ernest Rossi est assurément l’un des plus grands praticiens et chercheurs en hypnose au niveau international. Son approche associe l’hypnose Ericksonienne, la génomique psychosociale et les neurosciences.

Qui suis-je ?

Je m’appelle Hélène PORRY et je suis hypnopraticienne à Labruguière, dans le Tarn. J’étais atteinte de fibromyalgie, quand j’ai découvert l’auto-hypnose avec Jérémy Doyen, qui m’a appris comment gérer mes douleurs

Je me suis passionnée par l’hypnose et en souhaitant en apprendre plus sur ce merveilleux outil, j’ai suivi mes formations avec toute l’équipe de l’Académie Epione. Je me suis spécialisée dans l’accompagnement de la gestion de la douleur, et j’ai ouvert mon cabinet en février 2019.

Partagez cet article sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *