Hypnose: Arrêt-tabac dans un doigt

Accueil / Les actualités de l’académie / Hypnose: Arrêt-tabac dans un doigt

Sabine vient me voir pour la 3e fois en 3 ans.

La première fois que nous nous sommes rencontrés, c’était lors d’une séance de groupe, pour elle, son mari, sa sœur et sa nièce.

Ces trois derniers ?

Ils ne fument absolument plus, à leur plus grand bonheur.

Sabine, elle, connaît des hauts des bas au niveau de la clope…et plus souvent des bas même. Raison pour laquelle elle vient me voir, elle n’en peut plus de fumer.

À chaque fois qu’elle ressort d’une de nos séances, elle se sent tellement bien, « c’est comme faire un reset » si je reprends ses propres mots.

Sauf que jusqu’à maintenant, elle a repris la clope au bout de quelque temps, elle se dégoûte, en a plus que marre, ne comprend pas pourquoi, elle, elle n’y arrive pas alors que les autres ne fument plus depuis des années. Elle les envie tellement…

Comme bien souvent ?

Ce n’est absolument pas la volonté qui manque.

Arrêt tabac en Hypnose

Lorsque j’ai reçu Sabine il y a quelques jours, elle est venue avec son fils, grand gaillard de 40 ans qui veut aussi arrêter de fumer. Je commence par une séance choc avec lui et Sabine y assiste… elle se remet dans le bain.

Le fils est ravi, secoué, mais content de déjà se sentir plus léger. Il laisse sa mère faire sa séance seule.

À nous deux Sabine…

Bien sûr, par personne interposée, Sabine vient déjà de vivre une séance d’hypnose. Je décide donc d’aller sur un terrain qu’elle ne connaît pas pour perturber un peu les plans qu’elle s’était déjà faits dans sa tête.

Si bien qu’on arrive très rapidement au truc qui lui fait reprendre la cigarette à chaque fois : « j’ai l’impression que sans la cigarette, je ne pourrais plus faire face à quoi qu’il arrive ». La cigarette c’est sa force et son échappatoire… presque un talisman. En tout cas, c’est le lien inconscient.

Rien de très surprenant, mais cet autorecadrage l’aide déjà beaucoup à avancer. Quelque chose a changé.

Pour laisser du temps à l’inconscient de faire ces nouveaux liens, d’utiliser ces émotions particulières pour créer de nouvelles habitudes, je change de sujet et lui présente l’objet qui va lui permettre de se libérer complètement : le pendule.

Arrêter de fumer avec un pendule

On joue quelques instants avec, Sabine se l’approprie et semble impressionnée qu’il lui réponde si bien, elle qui quelques instants plus tôt m’avait dit en rigolant « c’est un peu un truc de charlot d’habitude le pendule, non ? ».

Puis en lui racontant une histoire pleine de suggestion, je lui raconte que maintenant qu’elle l’a utilisé le pendule est connecté à elle. Du coup, même si c’est moi qui l’utilise c’est toujours son inconscient qui est dedans.

Je lui explique alors que l’inconscient cristallise parfois des croyances ou des comportements dans des parties du corps et qu’il suffit de déplacer le pendule au-dessus d’elle pour qu’il nous indique l’endroit précis où est installée cette partie qui la fait fumer et qui pense avoir besoin de ça pour faire face à la vie.

Suggestion inconsciente pour moi également puisque, en déplaçant le pendule, celui-ci est clairement attiré vers la gauche du corps de Sabine… presque en défi des lois de la gravité (c’était le moment bizarre pour moi dans cette séance… bref). Arrivé au-dessus de la main gauche celui-ci se mets à tourner fermement. Je lui demande de préciser et ne réagis plus qu’au-dessus de l’index gauche (et redevient parfaitement stable en une demi-seconde lorsque je le déplace de moins d’un centimètre).

Autant dire que Sabine est estomaquée et que, de mon côté, je m’empresse d’utiliser ça en demandant à Sabine de se concentrer sur ses deux mains et de chercher si elle ressent quelque chose de différent dans la main gauche (forte suggestion, bien sûr). Ce qu’elle valide en parlant de rigidité dans l’index. Rigidité qui est présente depuis de nombreux mois voire années me dit-elle maintenant qu’elle en prend conscience.

Il me suffit alors de placer quelques suggestions directes de relâchement musculaire lié à des suggestions de changement, de libération, de transfert de ressource, de rappel de toutes ces fois où elle a fait face avec sa grande force intérieure, etc.

L’index se relâche, Sabine en ressent un énorme réconfort. Nous validons ensuite avec le pendule : plus aucune réaction.

Elle se sent totalement différente, prête à faire face.

Cette méthode simple sortie de nulle part est tellement forte en suggestion que je vais continuer à l’utiliser pour beaucoup d’autres problématiques, je suis curieux de voir où cela va nous amener.


Et vous, c’est quand la dernière fois que vous êtes parti en live dans votre séance sans savoir où vous alliez ?

Partagez cet article sur :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.