Vos clients sont des héros

Accueil / Les actualités de l’académie / Vos clients sont des héros

Les gens que je rencontre, hors du cadre professionnel, me demandent souvent si je ne suis pas fatigué, en tant qu’hypnothérapeute, de devoir travailler avec des gens « à problèmes », d’être confronté au quotidien à toute cette « négativité », à ces « troubles psychologiques ».

La question, bien qu’absurde en réalité, est assez révélatrice de notre civilisation hypocrite où une personne qui est confrontées à des problèmes est forcément associée à ces problèmes et est, de ce fait, une personne « dérangeante » voire « dérangée », et donc une plaie pour la société, au même titre que les blattes et autres nuisibles.

Civilisation hypocrite, car en réalité nous sommes tous, au cours de notre vie, confrontés à certains problèmes que nous ne pouvons pas résoudre seuls. L’être humain est un animal social, c’est ainsi : il a nécessairement besoin de l’autre, pour partager ses expériences positives comme pour surmonter les étapes négatives.

Mais à cette époque d’individualisme souverain, il faut à tout prix cacher cette interdépendance humaine : nous devons montrer que nous « gérons » notre vie – comme si c’était une entreprise – et donc que nous sommes « forts », « indépendants » et surtout sans défaut, c’est à dire « sans problème ».

La première chose que je réponds généralement à cette question, c’est que les gens qui viennent me voir ont fait la démarche de venir me voir, ce qui signifie qu’ils ont la volonté de changer. Ce sont donc des gens qui, uniquement par cet aspect là, sont déjà formidables, car la volonté de changer est l’une des impulsions de vie qui demande le plus de force de caractère.

Vous le savez tous car on vous l’a suffisamment répété : l’être humain a peur du changement. Eh bien pas les gens qui viennent vous voir en séance : non seulement ils n’ont pas peur du changement, mais ils le souhaitent. Il y a quelque chose d’assez héroïque en eux qui ne cesse de m’émerveiller.

En hypnose, votre client est un héro

La deuxième réponse que je donne est que j’aime les gens pour ce qu’ils sont et pas pour ce qu’ils devraient être. Et l’hypnose – c’est un privilège exceptionnel – nous permet d’accéder directement, par le biais de l’inconscient, à ce qu’il y a de plus « vrai » en chaque personne. L’inconscient n’a que faire des conventions sociales : il est ce qu’il est, et sa richesse est infinie chez chaque individu. Nous avons tous un univers de potentialités en nous, s’exprimant différemment chez chacun et faisant de nous des êtres riches, diversifiés et uniques.

Ces univers personnels peuvent être confrontés à des luttes intérieures, des déséquilibres dans les forces qui les animent : ils n’en sont pas moins beaux, riches et poétiques. Au contraire serais-je même tenté de dire, car toutes ces batailles, ces personnages mythologiques et ces cicatrices racontent des histoires de vies. Un roman, sans ténèbres ni tumulte, n’est jamais qu’un roman médiocre et sans intérêt ; il en est de même pour la vie.

Le rôle de l’hypnothérapeute, quand on y pense, est un peu celui d’un éditeur : il supervise l’écriture du « roman de la vie » de la personne qui vient le voir, il corrige le ton des chapitres lorsqu’il est trop ceci ou trop cela, il donne des conseils de style, et il amène l’auteur vers une belle fin pour le tome en question, afin que l’auteur – content et confiant dans son travail – puisse entamer, serein, un nouveau tome encore meilleur.

Alors, accompagnez bien vos auteurs dans la rédaction de la grande saga de leur vie et rappelez-vous, toujours, que ceux-ci en sont les héros.

Partagez cet article sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *