Utiliser le choc pour stimuler l’antifragilité

Je vois très souvent autour de moi, beaucoup d’hypnos utilisent l’hypnose du bout des lèvres avec la peur des mots.

À tel point que parfois même leur client n’entend rien et ne comprend rien. Alors on pourrait se cacher derrière les phrases du genre « Ne vous inquiétez pas le subconscient entend et comprend… »         

Baratin d’hypno qui ne prends pas ses responsabilités !

Comme beaucoup d’entre vous le savent, je pratique une hypnose assez directe et percutante et j’aimerai vous partager pourquoi cela fonctionne.

Antifragilité en hypnose

Savez-vous ce qu’est l’antifragilité?

Non, ce n’est pas la solidité.

Quelque chose de fragile se casse, donc quelque chose d’antifragile… se renforce.

Un peu comme l’hydre dont peut être Joffrey pourrait mieux vous parlez que moi. Mais vous voyez le concept. Lorsqu’on lui coupe une tête, trois repoussent.

Prenez par exemple une bougie. Elle est fragile, lorsque l’on souffle dessus, elle s’éteint.

Prenez maintenant un feu de forêt. Il est antifragile, avec le vent, il se renforce.

Mais l’être humain est aussi antifragile.

  • On abime un muscle pour qu’il se reconstruise encore plus fort lorsque l’on fait de la musculation.
  • On s’injecte un virus pour développer les anticorps nécessaires et se protéger d’une prochaine attaque.

Bref il est nécessaire assez souvent de créer un choc pour développer ses défenses, et sa résilience.

Et bien c’est ce que l’on fait assez souvent en Hypnose Elmanienne, on créer un choc afin de restimuler la plasticité du cerveau et ainsi créer de nouvelles connexions vers de nouvelles habitudes qui nous permettent de nouveau d’avancer.

Nous avons vu ça récemment avec le covid et le monde de l’entreprise. Ceux qui ont été le plus impactés ont dû trouver des solutions et se sont adaptés. 

Les autres, qui n’ont pas été assez impactés pour remettre en cause leur système de fonctionnement n’ont rien changé et comme les dinosaures n’ont pas survécu au changement.

N’ayez pas peur de la difficulté, elle vous fera grandir.

«  Je préfère le chemin escarpé…car si la vie était un long fleuve tranquille, aurait-on envie de la traverser ? » Andrea Leon

Partagez cet article sur :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.