Une séance Gestion du poids « mémorable »

Accueil / Les actualités de l’académie / Une séance Gestion du poids « mémorable »

C’est la troisième fois que Sophie prend rdv en 1 an. Les deux premières fois ont dû être reportées à la dernière minute pour des impératifs (une fois de sa part, une fois de la mienne).

Les trois demandes de rdv en ligne portaient toutes sur ses troubles du poids dont elle voulait se débarrasser.

Sophie est déterminée. Cette fois c’est la bonne.

J’accueille donc Sophie, prêt a bosser sur son poids, son image, son estime, son objectif, ses émotions. Je suis bien dans le truc et je viens de lire un article avec des méthodes que je veux tester tout de suite. Sophie s’installe dans le fauteuil et j’entonne ma phrase rituelle d’ouverture de séance : « Dites-moi tout ».

« J’ai des problèmes de mémoire ».

Dans ma tête ça fait : « hey mais c’était pas prévu du tout ça ma petite dame !!! » mais tout est normal, comme toujours.

Partons sur la mémoire, ça tombe bien, c’est un sujet qui m’intéresse beaucoup en ce moment. Je lui fais donc préciser son « problème de mémoire ». Il se trouve qu’elle n’arrive plus à accéder aux souvenirs d’il y a plus de 2 à 3 semaines. Disons qu’elle sait à peu près ce qu’il s’est passé, mais elle n’arrive pas à retrouver les souvenirs. Il lui faut un effort conscient important pour se rappeler, mais impossible pour elle de remettre des mots, des images, des sensations sur quoi que ce soit.

Niveau médical, rien d’identifié par son médecin. Pas de choc traumatique spécifique non plus.

Quelques questions permettent d’arriver très vite aux nœuds émotionnels du problème (pas les nœuds qu’il faut défaire, mais ceux qui font mal, ceux qui l’on fait se déplacer jusqu’ici et qui l’ont décidé à faire une séance) : elle n’a plus aucun souvenir de son mariage qui date de 8 ans… ni de sa mère qui est décédée quand elle avait 10 ans.

L’émotion étant très présente, l’induction est superflue. J’en profite pour mettre en place un signaling rapidement. La partie inconsciente qui gère les souvenirs et la mémoire est d’accord pour que Sophie retrouve son accès. Mais quelques tentatives en direct ne sont pas concluantes.  Je continue à échanger avec son inconscient au travers le signaling et il semble y avoir un souvenir auquel elle n’a pas le droit d’accéder (ça ne veut pas dire que c’est vrai et aucune conclusion ou projection à faire ici, je respecte juste une pseudo logique qu’on est en train de mettre en place). Je précise donc à la partie inconsciente qu’elle peut garder tout son rôle de protection en permettant à Sophie d’accéder à tous ses souvenirs sauf celui qu’il veut garder. L’argument fait son effet. En suggestion directe je dis simplement à Sophie que je vais compter jusqu’à 3 et qu’au compte de trois elle fermera les yeux et instantanément les souvenirs précis de son mariage lui reviennent.

Un.

Deux.

Et Trois.

Quelques secondes passent… des larmes commencent à couler… Je lui demande ce qu’il se passe pour elle.

Elle me dit retrouver des souvenirs de son mariage.

« Et de quoi vous souvenez-vous ? »

« De tout ».

Après quelques minutes intenses, elle m’explique qu’elle n’a pas vraiment d’image, mais un flot d’émotions et de sensations. Sa manière à elle d’explorer ses souvenirs et ça lui convient très bien.

Je lui laisse le temps d’apprécier ce qu’il se passe pour elle puis je renforce la mécanique qui est en train de s’installer.

(On pourrait voir ça comme quelque chose qui s’est grippé au fur et à mesure, alors on met un coup de WD40, on attend, on secoue, on bouge le tout jusqu’à ce que ça fonctionne à nouveau comme avant… mais ça casserait la beauté du moment, non ?^^)

Une fois que ça marche, ce serait dommage de s’arrêter en route alors avec les mêmes suggestions directes, je demande que les souvenirs des moments passés avec sa maman reviennent. Ça bloque un peu donc j’approfondis à nouveau l’état d’hypnose, je renforce l’idée que l’inconscient fait très bien ce qu’on lui demande et que c’est exactement ce que désire Sophie, cette fois-ci des souvenirs d’enfance reviennent et un nouveau flot d’émotions et de sensations arrive, que je lui laisse vivre le temps qu’elle souhaite.

La séance était belle émotionnellement parlant.

Au niveau technique ?

Rien de particulier, si ce n’est de la suggestion directe que j’utilise de plus en plus pour sa simplicité.

Pour revenir à sa demande de départ de Gestion du poids (dont on n’a absolument pas parlé), je dirais que pour nous, en tant qu’hypno, se préparer à nos séances peut être bien, maintenant toujours garder en tête que tout est possible (et tout est NORMAL).

Partagez cet article sur :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.